hope college > academic departments > dmcl > français   

 
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<
<

 

F 344, Printemps 2013
Poèmes par :

Sarah Bettag : Tanger
Alexandra DeJong : Les mariages francophones
Laura Johnson : Le Sahara
Savannah Weaver: I. Malala Yousafzai / Mohamed Bouazizi

Tanger

http://www.islyvoyages.com/img/port-tanger.jpg

Tanger, ville blanche, dans mes rêves tu t’attardes.
Tes rues mystérieuses et criardes
Me charment. Avec tous les vestiges de ton ancienne splendeur
Tu es à jamais gravée dans mon cœur.

J’entends faiblement
Un murmure dans le vent,
Ce sont les chants hypnotiques
Du Gnawa et des sons exotiques.

Tout chez toi m’attire
Comme la médina, avec ses mosaïques, et je ne peux pas partir.
Les djellabas aux motifs géométriques captivants,
Rien de ce que je vois ici n’est décevant.

Ton architecture islamique est célèbre,
Avec ses voûtes et ses coupoles superbes, même dans les ténèbres.
Tous tes jardins sont somptueux
Avec leurs fontaines et plans d’eau majestueux.
Quand dans le souk les passants et les citadines,
Entendent les appels du muezzin,
Ils éprouvent sous le soleil de l’après-midi, un sentiment de bonheur pur
En humant les odeurs qui s'élèvent des stands de nourriture,
Ainsi que le parfum des fruits, des légumes, et des épices du marché :
Celui de la cannelle, du poivre, du curcuma, de la coriandre, et du cumin séché.

Il fait bon vivre juste au sud de l’Atlas, dans les montagnes,
Dans les déserts ou les campagnes.
Et sur la mer calme sans vagues,
Entre l’Atlantique et la Méditerranée les bateaux zigzaguent.
Tanger, si proche de l'Espagne,
Tu es un véritable de pays de Cocagne
Et désormais, restera dans mon cœur, gravée à jamais,
Ta sublime beauté.
Sarah.

 

Les Mariages Francophones
http://27.img.v4.skyrock.net/0983/80050983/pics/3029245980_1_3_ZPXten4C.jpg

 

En Égypte, les mariés sont captivés par la danseuse du ventre
Tandis que tous les enfants regardent l’homme au centre
Qui brandit une épée enflammée.
La mariée, dans sa robe d’or et d’argent, sait que ce jour-là, elle ne l’oubliera jamais.

Au Vietnam, le jeune couple prie les ancêtres devant l’autel.
La mariée promet à son époux de toujours le respecter et lui, dit la même chose à sa belle.
Ils circulent entre les tables pour récolter des offrandes et recevoir des souhaits.
Les petites filles regardent avec envie la belle robe rouge, et se disent « je serai comme elle, je le sais. »

Au Cambodge, la cérémonie peut durer trois nuits et trois jours.
La mariée lave les pieds de son futur mari, en signe de respect et jure de l’adorer toujours.
L’homme lui donne des cadeaux pendant qu’une mélodie est chantée par un chanteur.
Ils se rendent au parc accompagné d’un photographe, devant lequel ils s’embrassent avec lenteur.
 Au Rwanda, la femme porte un foulard sur la tête.
L’homme l’enlève, car elle ne peut pas le porter pour la fête.
Les deux amoureux partagent un verre de lait
Car en Afrique, c’est ainsi que chaque mariage se fait.
Tous ces pays francophones ont des traditions différentes.
Elles sont toutes belles, elles sont toutes exubérantes.
Il y a toujours des chansons et de la danse
Et chacun sait que ce n’est pas une coïncidence.

Alexandra.

 

 

Le Sahara

 

http://0.tqn.com/d/goafrica/1/0/c/4/westsaharaer1.jpg

La terre peut-elle être cruelle?
Peut-elle créer des murs de sable
contre une population vivante?

Mais non, elle est comme une chapelle.
On ne peut pas trouver sa semblable
et elle n’est pas méchante.

Les Touaregs vivent dans ce désert
depuis de nombreuses générations
affrontant le soleil, le vent et le sable.

Dans le monde du désert, ils sont experts.
Ils ne doivent pas vivre derrière des fortifications
car la nature peut être secourable.
Sous la lune, dans le ciel noir,
il y a les tentes, petites et fragiles
d’une civilisation qui est vieille comme la mer.

Ce n’est pas très normal, leur territoire.
Le paysage semble stérile
pourtant la vie est là, à l’image des dromadaires

Les Touaregs se sont adaptés
pour vivre dans ces conditions
 qu’il fasse froid ou chaud comme dans un feu.

Malgré les chacals et le manque d’eau, ils sont restés
avec toutes leurs traditions
et tout le monde connaît les hommes bleus.
Laura.

 

 

2. À Malala Yousafzai

 

http://www.vitalvoices.org/sites/default/files/imagecache/masthead_image_full/masthead_images/Hero_Malala_QUOTE.jpg

 

Malala, tu as vraiment risqué tout
Pour aider les filles au Pakistan
Mais aussi chaque musulman,
Et chaque personne oppressée, surtout
Quand le parfum de tes bleuets se répand
Dans l’air rempli de haine des talibans
Et que résonne le bruit des armes dans le vent
De l’été arabe plus froid que le printemps.

La colère des méchants ne peut pas permettre
L’espoir à une jeune femme qu’ils prétendent sans foi.
Ils sentent que sa vie ne peut leur appartenir,
Alors, ils t’ont attaquée, mais ils devront mettre
Davantage d’efforts s’ils veulent faire taire la voix
Que tu donnes à ceux qui veulent défendre l’avenir!

 

 

2. À Mohamed Bouazizi

Mohamed-Bouazizi-stamp-I

Tu travailles dur pour nourrir ta famille
Avec le pauvre emploi que tu as,
Vendant tes légumes avec tes bras
Tu fais un dur labeur, parcourant la ville
Mais cette besogne chaque journée recommencée
Ne suffit pas pour gagner un salaire honnête
Car la corruption de ton pays est une bête :
Elle t’a consumé et tu t’es immolé.

On ne peut pas dire que ta mort soit juste
Et on ne peut pas célébrer les morts
De ceux qui ont suivi tes pas.
Mais la cause que tu défendais est juste,
Alors personne n’oubliera ton triste sort
Et toujours ton pays s’en inspirera.
Savannah.